Nos Amis Les Coons

Forum Maine Coon
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Mordition et griffouillements, ils vous le font aussi?
Aujourd'hui à 8:26 par Hector tj

» Le poids du Maine Coon.
Lun 5 Déc 2016 - 10:35 par Suzie

» Taille du bac à litière
Lun 5 Déc 2016 - 8:07 par shirel

» Cachette a jouets
Lun 5 Déc 2016 - 8:03 par shirel

» Inflammation de l'intestin... risque d'invagination.
Lun 5 Déc 2016 - 8:01 par shirel

» Règlement du forum
Dim 6 Nov 2016 - 12:52 par Falovi

» Croquettes spéciales MC
Mar 1 Nov 2016 - 21:36 par saikatinec

» incisives mal alignées, dois je consulter ?
Dim 23 Oct 2016 - 17:11 par marie

» Le syndrome Hs-Ha chez le chat.
Mer 19 Oct 2016 - 18:44 par *elodie*

*** Sujet du mois ***
adoption, chatons, exposition, élevage, loof, croquettes, alimentation, maladies, génétiques, santé, éducation, clicker, cat, kitten, main coon

La musique est-elle relaxante pour les chats ?
Sondage
Êtes-vous pour ou contre la création d'un ministère du bien-être animal en France ?
Je suis pour, c'est nécessaire.
90%
 90% [ 9 ]
Je suis contre, c'est inutile.
10%
 10% [ 1 ]
Je n'ai pas d'avis.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 10
Les posteurs les plus actifs du mois
shirel
 
Amandine40
 
Suzie
 
Hector tj
 
Argaweldon
 
lucky 34
 
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 52 le Mar 17 Juin 2014 - 21:44
Nos Amis Les Coons sur Facebook
Citations et Proverbes
Une maison sans chat est un aquarium sans poisson - Jean-Louis Hue
Le clic du jour
Site recommandé
zooplus
Signez Livre d’Or

Partagez | 
 

 Le syndrome Hs-Ha chez le chat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 16:56

Bonjour à tous !

Certains ont peut-être suivi le post consacré à mes chats du bengal : Gryffon et Mimine, tous deux frère et sœur de portée. Pour ceux qui ne l'ont pas vu, je vais récapitulé rapidement Wink
J'ai donc un chat de race Bengal mâle castré à ses 3 mois chez son éleveuse. Je l'ai eu, ainsi que sa soeur (stérilisé aussi) à 4 mois.
Au début, tout aller bien, un petit chaton sympa quoique craintif. Mais au fur et à mesure, je ne saurais dire quand exactement mais assez vite, Gryffon a eu un comportement de plus en plus dérangeant. Miaulements incessants, malpropreté et depuis quelques mois, automutilations, etc...il n'allait clairement pas bien dans sa tête.
J'ai vu plusieurs vétérinaires avant de trouver celle qui allait enfin mettre un nom sur son problème et trouver une solution pour aider mon chat. La plupart des vétérinaires ne sont pas très au fait de la psychologie féline, et pour eux, les mutilations de mon chat n'étaient que de simples grattages "trop fort".


Je fais donc ce post pour vous parler du syndrome Hs-Ha, méconnu chez le chat. La vétérinaire m'a fait comprendre que la plupart des gens ne s'embêtent pas avec un tel chat, et il y a rarement le temps de poser ce diagnostique...:pleure:

Je base mes écrits sur un article paru chez La dépêche Vétérinaire. Étant en vente depuis leur site internet, ceux qui souhaiterait un scan de l'article, mp s'il-vous-plait.


Le syndrome hypersensibilité-hyperarcitvité (Hs-Ha) chez le chat est fréquent mais malheureusement, pas toujours diagnostiqué à temps. Le pronostic vital du chat est alors assombrit...
La présence singulière de ces "chats-chiens" ou chats-clowns" fait qu'à leur début de vie ils sont très attachants. En effet, ils jouent avec tout et sont liés de façon très marqué à leur maître.
Toutefois, de façon aléatoire dans le temps, des manifestations anxieuses très prononcés apparaissent et elles rendent la vie avec la chat impossible si aucun traitement efficace n'est mis en place.

Les motifs de consultations des maîtres

La consultation relève d'un caractère urgent au vu de l'importance et de la gravité des troubles du comportement chez un chat Hs-Ha. En effet, l'intensité et/ou la fréquence de ces manifestations anxieuses sont très élevées.

Les quatre principaux motifs sont :

- de la malpropreté urinaire "intempestive" : le chat urine très souvent, partout, plusieurs fois par jour, en l'absence et/ou en présence des maîtres, parfois même sur eux pendant leur sommeil.
- de l'agressivité : des agressions de prédations violentes et fréquentes (le chat se met à l'affût et chasse les jambes de ses maîtres comme une proie) et des agressions violentes du maître déclenchées par la peur (bruit inhabituel et soudain, mouvement trop brusque pour le chat...). (Il y a des récits sur le net de maître s'étant enfermés en dehors de leur maison à cause de l'agression soudaine et violente de leur chat.)
-  des miaulements incessants : soit le chat miaule intensément comme pour demander quelque chose mais rien ne l’apaise, soit le chat erre sans but et miaule d'angoisse.
- des automutilations : l'animal s'inflige des blessures qui suggèrent à quel point il souffre psychiquement. Il peut s'arracher les coussinets ou les griffes, s'attaquer la queue en feulant, se lécher sans cesse (alopécie extensive féline) ou se gratter le cou et le menton. Les soins locaux indispensables génèrent du stress supplémentaire.

La qualité de vie de la famille se détériore rapidement. Le sommeil des maîtres est difficile et les relations familiale deviennent conflictuelles. En effet, chacun cherche une solution en vain et accuse les autres de leur inefficacité. Cette tension familiale aggrave encore plus les troubles du comportement du chat. Un cercle vicieux s'installe et l'intervention du vétérinaire doit être rapide et efficace pour éviter l'euthanasie de l'animal.

Les éléments diagnostiques

On constate très souvent des symptômes associés :
- un hyper-attachement : le chat suit partout et tout le temps son ou ses maîtres (salle de bain, wc), cet hyper-attachement et associé à une hyper-vigilance (le chat reste en alerte du moindre mouvement de son maître) et d'une hyposomnie (un chat doit dormir au moins 14h/24). Le chat Hs-Ha peut souffrir au point de miauler sans cesse derrière la porte comme le ferait un chien. On parle alors d'anxiété de séparation.
- une intolérance au contact (ou hyperesthésie). C'est le paradoxe des chats Hs-Ha : ils sont collants mais pas câlins. Ils mordent quand on les caresse, ne monte pas sur les genoux d'eux-même et gesticulent quand on les porte.
- un déficit d'auto-contrôle : ils ont une exploration hypertrophiée qui augmente les fugues, le chat s'éloigne trop de la maison, se perd et ils avalent des corps étrangers comme du plastique ou du tissu et il s peuvent avoir une mauvaise évaluation spatio-temporelle (ils tombent souvent).
- une polyphagie : certains peuvent être obsédés par la nourriture au point de voler dans les placards et assiettes. Si on diminue leur ration alimentaire, leur frustration augmentent, les larcins aussi et l'anxiété grandit avec les manifestations anxieuses.
- apparition ou aggravation de troubles organiques tels que des vomissements, des diarrhées et des cystites.

Traitements

- La fluoxétine (Reconcile ND AMM chien), inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine. C'est la molécule de choix pour soigner un chat hyperactif en restaurant les auto-contrôles et en diminuant son anxiété. Dès les premiers jours de traitement l'intensité et la fréquence des manifestations anxieuses diminuent. Cela permet de sortir la famille et le chat du cercle vicieux et d'instaurer un cercle vertueux en recouvrant des relations saines avec leur animal. La durée du traitement est d'au moins 6 mois. Si le traitement est arrêté trop tôt, l'équilibre comportemental demeurera précaire.
- La thérapie comportementale vise à :
   - diminuer les facteurs de stress : alimentation à volonté (la fluoxétine à tendance à diminuer l'appétit), pas de réprimandes directes, pas de cris, éviter les changements de territoire.
   - apprendre au chat à se contrôler lors des jeux.
   - enrichir le milieu : arbres à chat, distributeur de croquettes...
   - Feliway ND l'aidera si le chat ne fait pas de marquage territorial facial.

Origine

Les origines du syndrome Hs-Ha chez le chat sont encore mal connues mais on peut supposer :
- un sevrage avant 2 mois : les interactions entre la mère et ses petits pendant les premiers mois de la vie permettent l'application des auto-contrôles et de la régulation de l'équilibre sensoriel. Plus le maternage se déroule dans de bonnes conditions et assez longtemps, plus les interactions sont nombreuses. Plus un chaton est séparé tôt de sa mère, plus le déficit d'auto-contrôle est importants et les troubles anxieux précoces et marqués.
- mauvaise condition d'élevage : population féline trop importante, espace trop exigu pour la mère et les chatons, mère épuisée par trop de portée ou trop âgée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 17:14

ça fait peur ce problème de santé ! Toutes les races peuvent être atteintes ? Si celà peut venir du sevrage fait trop

tôt,ça ne devrait pas être le cas chez les éleveurs,puisque les chatons sont avec leur mère pendant un minimum de 3

mois !

Comment va ton Gryffon aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
hindi
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 605
Réputation : 22
Date d'inscription : 05/03/2013
Localisation : Brive la Gaillarde

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 18:20


Wouah, inquiétant ce diagnostic, j 'avais jamais entendu parler

il faut rappeler que le sevrage est important, et il ne faut pas séparer les chatons trop tôt de la mère, même si l'ont est impatient, il faut laisser faire la nature, les mamans chats savent ce qui est bon pour leurs bébés... elles les éduquent et leur montrent leur place dans la hiérarchie familiale etc....

c'est un sujet à surveiller, je vais chercher des infos sur ce diagnostic.

Moi ausi ma question, et comment va Gryphon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 18:37

Tu as raison Hindi, c'est pour ça que je répète souvent sur le forum qu'un chaton ne doit pas partir avant ses 12 semaines (sauf rares exceptions). Ça parait bête mais c'est important. Après de ce que j'ai compris le fait que ce soit lié au sevrage n'est qu'une hypothèse pour le moment, le syndrome est mal connu.

Je pense qu'il doit y avoir d'autres causes, comme par exemple une prédisposition du chaton (il y a bien des chiens qui sont plus "sensibles" que d'autres, pourquoi pas des chats ?). Gryffon est resté avec sa mère jusqu'à 4 mois, tout comme sa sœur qui elle n'a rien, donc ce n'est pas juste le sevrage ou les conditions d'élevage, il doit y avoir d'autres facteurs. Reste à savoir lesquels scratch


(Sinon Gryffon va mieux aujourd'hui, il a un traitement qui a l'air de lui faire du bien, je laisse Elodie vous en dire plus Wink)
Revenir en haut Aller en bas
hindi
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 605
Réputation : 22
Date d'inscription : 05/03/2013
Localisation : Brive la Gaillarde

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 18:46

tant mieux que le traitement agisse, mais je vais suivre ce cas de prêt, car je trouve cela inquiétant, surtout l'auto mutilation............

c 'est terrible cela comme réaction
Revenir en haut Aller en bas
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 18:57

En ce qui concerne mon chat Gryffon, j'ai consulté à cause :
- de malpropreté urinaire et fécale : il faisait plusieurs pipis par semaine en dehors des litières (nettoyées tous les jours), le plus souvent sur leur panier, sur le lit, sur le clic-clac, sur des coussins, dans le panier à linge sale ou dessus et juste avant que je ne consulte, 2 fois il a fait caca sur notre lit juste devant moi. (que des choses bien compliquées à nettoyer)
- des miaulements incessants : il miaulait du matin au soir, il se mettait recroquevillé sur lui-même dans la salle à manger ou la chambre, comme prostré, et miaulé fort et longtemps.
- des auto-mutilations : il se léchait tout le temps ! Et se grattait la tête et le cou jusqu'à s'enlever les poils et se faire saigner. 

Je pensais que c'était à cause de l'arbre à chat mais la véto pense que non. J'ai d'autres photos sur mon téléphone, je les mettrai plus tard.

Les symptômes associés :
- hyper-attachement : il me suivait partout, si j'avais le malheur de ne pas laisser la porte des toilettes ouvertes, il miaulait comme un fou devant (c'est pas une fois que c'est arrivé, c'est tous les jours à chaque fois), si je ne le prenait pas dans la salle de bain pour ma douche, pareil. Hyper-vigilance : même quand je pensais qu'il dormait, si je me levais pour aller dans une autre pièce, hop il se réveillait et me suivait. Donc je pense hyposomnie.
- anxiété de séparation : quand je partais de la maison, je l'entendais miauler derrière la porte, mon mari a confirmé. Quand je rentrais, il commençait à miauler alors que j'étais encore en bas des escaliers !
- déficit d'auto-contrôle : il joue très fort et fait mal sans prévenir, il mangeait des choses improbables.

Traitement :
- Fluoxétine : pour un chat la posologie est de 0.5 à 1 mg/kg (maximum). Gryffon est à 0.8 mg vu son poids, donc 1/2 cachet pour 5kg. Cela fait un peu plus de 2 semaines que j'ai commencé le traitement et les résultats ont été presque immédiat, notamment grâce au fait que cela calme considérablement le chat. Du coup, je ne suis plus stressé (plus de cris non plus) et mon mari le caresse plus souvent. Bref on est entrain de mettre en place un cercle vertueux. Bon ce matin, il a miaulé devant la porte de la chambre parce qu'il voulait dormir sur le lit, sa place préférée en ce moment I love you

- thérapie comportementale :
  - diminuer les facteurs de stress : ils ont déjà de la nourriture à volonté, je n'ai plus besoin de le réprimander et plus de cris non plus à la vue de bêtises cheers
  - je dois le stimuler plus qu'avant pour les jeux.
  - le milieu est suffisament enrichi.
  - j'ai commandé du Feliway.
  - pour lui apprendre à se détacher de moi, je dois mettre en place un système comme pour les chiens qui font de l'hyper-attachement, je ne dois pas m'en occuper pendant quelques minutes avant de partir ou en arrivant, je ne dois plus le laisser venir avec moi au wc ou à la salle de bain et je ne dois plus dormir avec lui (bon ça, quand mon mari est pas là, j'y arrive pas :red:). 
  - je dois créer d'autres liens avec lui en étant seul en tête à tête, ainsi que mon mari. Je lui apprend des tours grâce aux friandises mais je le faisais déjà avant. Il faut que je motive mon mari. Notamment pour lui apprendre à apprécier les autres humains en dehors de moi. Il a plus de facilité avec les femmes.

Origine, je pense :
population féline trop importante chez l'éleveuse (ça a changé apparemment maintenant elle a des chalets mais à l'époque c'était chez elle et c'était trop de chats pour l'espace disponible) alors que Gryffon était déjà un chaton timide et réservé donc ça n'a pas du aider du tout.

Voilà, je vois déjà de belles améliorations mais le traitement médicamenteux doit durer au moins 6 mois pour qu'il retrouve une stabilité émotionnelle. Et la thérapie c'est bien sûr et + si affinités. Pour le moment, je fais attention à son poids car il a un peu perdu (diminution de l'appétit) et il perd un peu ses poils. Mais bon, il est plus posé, apprécie maintenant les caresses de mon mari alors qu'avant c'était que très rarement qu'il ne partait pas en courant ! ^^

Photo de mon bébé :


Revenir en haut Aller en bas
hindi
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 605
Réputation : 22
Date d'inscription : 05/03/2013
Localisation : Brive la Gaillarde

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:03



Mon dieu j'espère que cela ira encore mieux à l'avenir, j'espère pour toi que tout rentrera dans l'ordre..

je pense que les conditions d'élevage sont primordiales.... donc toujours bien se renseigner et ne pas hésiter à faire des visites
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:09

La promiscuité,le manque d'espace ,chez l'éleveuse y étaient certainement pour quelque chose . Le Bengal à besoin de beaucoup se dépenser!
Peut-être qu'il n'aurait pas eu ces problèmes,s'il avait eu la liberté ! Il y a des chats qui ne supportent pas l'enfermement !
Revenir en haut Aller en bas
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:11

Pardon, j'étais entrain de vous écrire la suite plus centrée sur mon bébé mais j'ai eu de la visite pas prévue !  

@ Claudine C : il n'y a malheureusement pas que le sevrage qui peut déclencher tant de stress, les conditions propres à l'élevage aussi ! Et comme l'a fait remarqué Galwen, cela dépend aussi du chat lui-même. J'ai un frère et une soeur, Mimine va très très bien, une Bengal collante comme beaucoup le sont, chiante sur la litière (peut faire pipi à côté si ça lui plait pas comme beaucoup de chats !), elle a vécu dans les mêmes conditions que son frère mais il été plus sensible...j'ai revu les vidéos que l'éleveuse a encore sur son fb et ça se voyait déjà quand il été encore là-bas. Je l'avais vu à l'époque qu'il était plus craintif mais elle m'avait dit que c'était juste à cause de son frère qui l'embête souvent et que ça ira mieux quand il serait chez moi. Pas de bol, non.

@ Hindi : j'ai fait aussi des recherches sur le net après que ma véto ai posé ce diagnostique mais c'est très flou et beaucoup de sujets se rapportent aux chiens et non aux chats. C'est pour ça que j'ai trouvé le dossier que la véto m'a scanné très complet par rapport à ce qu'il se trouvait sur le net.

Gryffon va mieux I love you  merci à vous de demander comment il s'en sort.
Ce soir, un voisin est venu et l'a caressé ! Un grand pas en avant, il a peur des gens et surtout des hommes ! Bon ça a duré 1 minutes, il a été dans l'arbre à chat mais mon homme l'a aussi caressé et il s'est roulé de bonheur dans le hamac. Ca avance, doucement, il ne faut pas presser les choses.

Cependant, je tiens aussi à préciser que ce traitement ne permet pas non plus une guérison à vie ! :sad:en effet, par exemple l'année prochaine nous devons déménager et il y a de fort risque pour que Gryffon retombe en stress et que les manifestations anxieuses reviennent ! On verra avec la véto un peu avant pour voir si je devrai recommencer le traitement un peu avant le déménagement ou s'il pourra s'en passer.


Dernière édition par *elodie* le Mer 12 Juin 2013 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
hindi
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 605
Réputation : 22
Date d'inscription : 05/03/2013
Localisation : Brive la Gaillarde

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:14

tout à fait d'accord, il y des races plus sensibles que d'autres, comme chez l 'humain
Revenir en haut Aller en bas
hindi
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 605
Réputation : 22
Date d'inscription : 05/03/2013
Localisation : Brive la Gaillarde

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:17




Je pense d'un coup as tu essaye l'homoéopathie
Revenir en haut Aller en bas
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:18

Eh oui je le sais, je m'étais renseigné avant de prendre mes chatons, mais j'ai fait l'erreur de ne pas visiter avant ayant eu de bonnes retombés sur cette éleveuse.

Je n'ai pas refait la même erreur avec notre coon Wink

Le syndrome est vraiment mal connu, tout n'est que supposition d'après ma véto (mais il est clair que sevrage et bonne condition sont primordiaux). Je pense, c'est personnel mais c'est parce que j'ai un chat comme ça à la maison, que cela joue beaucoup aussi sur la personnalité du chat lui-même.

Il y a des gens qui sont plus sujet à la dépression, voire pire et même si des conditions extérieures peuvent pousser dans un sens ou dans l'autre, ça reste beaucoup dans la tête  de la personne elle-même, de comment elle vit, elle, les choses. Donc, je suis sûre que c'est pareil pour nos amours à 4 pattes !
Revenir en haut Aller en bas
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:23

Il y a peut-être des races plus sensibles que d'autres, je ne sais pas.

Gryffon est seulement le 2ème cas diagnostiqué de cette véto ! Elle m'a bien fait comprendre que c'est parce que le plus souvent, on ne va même pas jusque là.

Le premier cas était un persan. Il a été soigné avec du Fluoxétine aussi et sur conseil de la véto, elle a laissé son chat sortir libre dehors. Cela les stimule et permet aux chats Hs-Ha de se concentrer sur autre chose, de se détacher de son maître aussi.
Malheureusement, je ne peux pas laisser sortir Gryffon (ou l'un de mes chats) sous peine de voir leur vie réduite à seulement quelques semaines. (j'ai à moins de 20mètres, un grand rond-point très passant)
Revenir en haut Aller en bas
hindi
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 605
Réputation : 22
Date d'inscription : 05/03/2013
Localisation : Brive la Gaillarde

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:27



en tout cas tu le surveilles super bien, tu es très impliquée, belle preuve d'amour, je suis de tout coeur avec toi.

Fais lui une caresse de ma part, tout finira par s'arranger avec tout l'amour que tu lui portes

Revenir en haut Aller en bas
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:38

Merci beaucoup Hindi ! :red:

Je lui fait une caresse promis !

Je n'avais pas vu ton message sur l'homéopathie, j'ai essayé pendant 1 an environ par cure du Zylkène. C'est un complément alimentaire, qui apaise les chats grâce à des protéines de lait maternel. Ca a marché la première cure mais plus ensuite...j'ai dépensé pour rien au final, mais bon on y croit vraiment sur le moment que ça va aider nos bébés.
Je n'ai pas essayé l'homéopathie qu'on trouve chez les pharmaciens (c'est de ça que tu veux parler je pense) parce que j'ai essayé tout de suite d'en parler aux vétérinaires (qui m'avait conseillé le Zylkène et le Feliway).
Il a fallu tout de même un moment avant qu'un véto écoute réellement ce que j'avais à dire.
J'ai même rappelé la véto la semaine dernière parce que je trouvais que le traitement était trop fort, mais elle m'a dit de continuer que c'était normal au début. Effectivement, ça va mieux depuis 2 jours.

Je vous tiendrai au courant de l'évolution de son état !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 19:52

*elodie* a écrit:
Le syndrome est vraiment mal connu, tout n'est que supposition d'après ma véto (mais il est clair que sevrage et bonne condition sont primordiaux). Je pense, c'est personnel mais c'est parce que j'ai un chat comme ça à la maison, que cela joue beaucoup aussi sur la personnalité du chat lui-même.

Il y a des gens qui sont plus sujet à la dépression, voire pire et même si des conditions extérieures peuvent pousser dans un sens ou dans l'autre, ça reste beaucoup dans la tête  de la personne elle-même, de comment elle vit, elle, les choses. Donc, je suis sûre que c'est pareil pour nos amours à 4 pattes !


Tout à fait d'accord Wink

J'ai toujours entendu dire que le Bengal était un chat d'une grande sensibilité. J'avais un collègue qui avait 3 Bengals : il m'avait dit qu'ils étaient très sensibles aux humeurs des gens, et surtout à la sienne. Le jour où l'un de ses Bengals est décédé, les autres ont fait une dépression. Ils se sont laissés dépérir pendant un mois avant de reprendre "goût à la vie".

Caresses à ton bébé que je trouve toujours aussi beau Coeur
Revenir en haut Aller en bas
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 20:20

Oui le Bengal est un chat très sensible. Je suis d'accord là dessus !
Mimine et Gryffon sentent dès que je monte un peu en stress (genre je me prépare pour un entretien d'embauche), et Mimine se met à faire plein de conneries et Gryffon a miauler (plus maintenant heureusement, il se détache beaucoup de moi) et Hunter suit le mouvement. :wall:
La vétérinaire m'a même dit d'éviter de bouger mes meubles de place.

C'est très triste pour les chats de ton collègue :sad:. Encore un exemple de la grande sensibilité et intelligence de nos 4 pattes.

Les Bengals sont vraiment spéciaux. Même moi qui suit à fond sur les chats, je m'étais beaucoup renseigné sur eux, ben même des fois je me dis "oulaaaa quand même ils sont "durs" ". Hunter est plus "facile" même s'il fait beaucoup de bêtises ! mdr
La preuve, pas plus tard que cette après-midi, je vais sur le bon coin : je tape Bengal toute la france...j'arrive en page 3, et rien que sur cette page il y avait 6 annonces différentes de chat Bengal adulte au LOOF à revendre ! Parce que les propriétaires n'ont plus le temps, il n'est pas heureux et tout...je n'imagine pas ce que ça pourrait devenir si le Bengal devient encore plus à la mode. Il y a 2 ans quand j'ai acheté les miens, ce n'était pas encore comme ça.

Merci Galwen, c'est super gentil pour lui ! smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 20:42

C'est exactement ce que m'avait dit mon collègue, que les Bengals sont des chats "durs". Pendant un moment il voulait prendre un Maine Coon, mais il avait renoncé à cause du caractère de ses loulous, il avait peur que ça se passe mal. En plus l'un de ses Bengals était un F2, qui pouvait être hyper calme et doux, tout comme il pouvait péter un câble et agresser n'importe qui...

Je crois que tous les chats issus de croisements hybrides sont sujets à des réactions inattendues. Les gens doivent craquer pour leur beau marquage de chat sauvage, et ne mesurent pas l'implication qu'il faut derrière, encore plus que pour d'autres races je pense. C'est comme les gens qui prennent des Rottweilers sans avoir les capacités pour les éduquer... Le Rott est un chien adorable s'il est cadré, mon grand-père en avait deux et c'étaient de vraies crèmes. Mais mal éduqué il devient vite ingérable, et ça se termine souvent par un abandon, parce que vous comprenez "il devient agressif et dominant" :wall:
Revenir en haut Aller en bas
shirel
Admin
Admin


Féminin Messages : 6620
Réputation : 143
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 36
Localisation : Gironde
Humeur : comme les félins!!!

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 21:27

Je suis contente pour toi d'avoir enfin trouvé un  véto compétant et qui a su t'écouter...

Même si cette maladie est triste, tu sais à présent de quoi il souffre, sa dois tout de même te soulager, au moins tu peux mettre un nom dessus....

Si le traitement commence a faire effet, c'est génial ,mais une fois l'avoir arrêté comment sa va se passer?

_________________
PitaPata - photo personnelle PitaPata Cat tickers
Revenir en haut Aller en bas
http://imacoons.wifeo.com/
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 21:59

Ah ben s'il avait un F2 alors c'est sûr qu'ayant un ancêtre sauvage proche, il devait être à prendre avec des pincettes son chat ! ^^

Les miens ne sont absolument pas agressifs, je n'ai jamais eu un feulement sur moi ou un coup de patte ou de morsure par méchanceté ou par impatience. Par jeux oui hihi. Les miens sont plutôt du genre à fuir plutôt qu'à s'imposer. Hunter c'est le contraire par contre !

Je disais dur dans le sens où il faut savoir les "prendre", mon mari a toujours eu du mal avec Gryffon (mais je pense que c'est dû aussi à son syndrome), ça se voit moins avec Mimine. Mais si tu ne sais pas comment les approcher, approcher ta main pour les caresser, ils sont mal à l'aise et se barre. Et puis à contrario, ils sont très très présents pour le maître qu'ils auront choisi ! A te chercher, t'appeler de vive voix, pour ci ou ça, te lâchent pas d'une semelle. Moi j'adore, elle est toujours à côté de moi mais des fois ou j'ai envie de faire une sieste ou même de manger ! Si Mimine a décrété qu'elle voulait que je m'occupe d'elle j'ai plutôt intérêt à obtempérer sinon je peux pas être tranquille mdr. Et Gryffon miaulait comme un dingue s'il était dans une pièce où il ne me voyait pas (son syndrome je pense...)
A la fois, insaisissable et oppressant. Je sais pas si je m'exprime bien

Ils ont un énorme besoin de contact avec leur maître, de jeux, de courir et sauter partout. Et de raconter leur journée ! Les miens c'est le contact surtout, dès que je me lève j'ai Mimine qui me suit partout (moins Gryffon maintenant mais avant aussi). Je suis à la maison toute la journée ou presque, donc une petite caresse par ci par là, un compliment, un petit moment de jeu, un câlin, bref h24 avec eux...mais ça ne suffit pas parfois pour Mimine qui en veut encore plus ! Elle était chiante quand j'ai trouvé un CDD lol (Gryffon s'était pire, son syndrome était bien ressorti et c'est là qu'on m'avait conseillé le Zylkène). Des fois les vacances sans eux, ça fait un break ! (oui, je le dit faut pas être offusqué hein je les aime mes bébés mais faut être honnête tongue)
A côté de ça, je ne veux même pas pensé à quand ils ne seront plus là, ils sont tellement présent que le vide sera énorme. Ils demandent un investissement personnel important, il faut se remettre en question avec eux, se demander le pourquoi du comment. Je pense que si je peux, j'aurai toujours au moins un Bengal et un Maine coon :heart:ils se complètent très bien.

Alors, oui, j'imagine bien les gens qui en prennent un sans comprendre que c'est un très gros investissement. Surtout si le chat se retrouve tout seul, il a encore plus besoin de contact...donc ça ne m'étonne pas que certains deviennent agressifs s'ils n'ont pas assez de stimulus ! Je pense aussi que ce ne sont pas des chats pour novices, à moins d'avoir le temps et l'envie de vivre pour eux.

Désolée pour le pavé ! tongue
Revenir en haut Aller en bas
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 22:13

Merci Shirel !!

Et encore j'ai eu de la chance de tomber sur cette véto, on m'avait d'abord mis avec un autre véto mais j'ai dit que je voulais quelqu'un de plus "subtil" .

Je suis plus zen maintenant, avant j'étais tout le temps stressé par ces miaulements, parce que je ne comprenait pas. Mon mari s'était pareil, et il me le reprochait aussi. Je sentais bien qu'il y avait un problème, mais personne ne m'écoutait, je culpabilisais grave de ne pas trouver de solution. 

Alors apparemment, il faut faire au moins 6 mois de traitement de fond. Si on fait moins, la molécule n'aura pas stabiliser le comportement du chat. J'en suis loin encore mais j'imagine qu'il faut aussi diminuer la posologie sur la fin donc faire quelques semaines de plus à moindre dose. Comme pour les humains.

Une fois le traitement arrêté, normalement, le chat va continuer à être bien dans ses pattounes comme il l'était sous traitement. Sans anxiété et donc sans symptômes. Le cercle vertueux avec les maîtres est donc important.

Par contre, je pense que l'équilibre est précaire Noça reste un chat très sensible. C'est sûrement pour ça que la véto m'a dit que je devrais très certainement lui refaire un autre traitement si je déménage, s'il y a l'arrivée d'une autre personne (bébé par exemple), l'arrivée d'un autre animal, etc.
Revenir en haut Aller en bas
shirel
Admin
Admin


Féminin Messages : 6620
Réputation : 143
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 36
Localisation : Gironde
Humeur : comme les félins!!!

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Mer 12 Juin 2013 - 22:36

nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn;;;;;;;;;
çççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççç(sa c'est un petit message du petit chaton receuillie )


C'est quand même bien d'avoir un traitement  mois pour la suite qu'il soit stabilisé, j'aurai cru que sa serai à vie...Il faut éviter toute situations de stress, c'est quand même pas facile à gérer, mais bon heureusement qu'il est tombé sur toi, car certaines personnes n'aurai même pas chercher à comprendre et l'aurai abandonné!!!!

_________________
PitaPata - photo personnelle PitaPata Cat tickers
Revenir en haut Aller en bas
http://imacoons.wifeo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Jeu 13 Juin 2013 - 7:33

@Elodie : oui oui c'était bien dans ce sens là qu'il m'avait dit qu'ils étaient "durs". Le F2 était un cas à part, j'en ai parlé parce que c'était surtout lui qui posait problème dans le projet de prendre un Maine Coon. D'après mon collègue son chat F2 était encore plus sensible que les autres, et c'était ça qui le rendait parfois agressif. S'il se sentait délaissé il réagissait comme ça. Les autres il fallait effectivement savoir les prendre et ça allait tant qu'ils avaient de l'attention et de l'exercice.
Revenir en haut Aller en bas
lili_and_goodboy
Membre Coon Platinum
Membre Coon Platinum


Féminin Messages : 1609
Réputation : 36
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 38
Localisation : Nice
Humeur : comme Good Boy

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Jeu 13 Juin 2013 - 8:09

bonjour,
je m'apercois quand lisant ce post, je mets un nom sur une situation que j'ai vecue il y a 7 ans. J'avais pris un chaton en animalerie, qui avait à peine 2 mois. Il etait tout noir, et avait l'air d'etre le plus calme des chatons. Je l'ai appelé Lucifer. Si j'avais su ....
Arrivé chez moi il s'est tout des suite révéle très excité, il grimpait aux rideaux , ne tenait pas en place, me sautait dessus, miaulait à la mort quand je partais travailler, me pissait dessus quand je dormais, me sautait dessus quand je dormais..... j'avais un boulot fatiguant et stressant , je vivais dans un petit studio seule,  donc j'avais besoin de dormir, et pour y arriver malheureusement je mettais Lucifer dans la cuisine la nuit mais je voyais bien que ça le rendait encore plus malheureux.
Moi il me stressais, je me sentais incapable de le gerer, je le voyais mal et je ne savais pas quoi faire, et ca me stressais encore plus! N'ayant à cette époque aucune experience en chaton, je paniquais. Et je culpabilisais. Au bout d'un mois, n'y pouvant plus je l'ai confié à une amie qui adore les chats et en cherchait un, elle vivait en couple et son compagnon etait sans emploi donc à la maison constamment.Devant le manque d'amour et d'attention dont souffrait apparemment mon chaton, je lui ai donc donne. Ne croyez pas que c'etait facile, j'en ai ete malheureuse pour lui et pour moi car je culpabilisais beaucoup. mais quoiqu'il en soit, il a été mieux chez eux, plus entouré, plus de présence.
Je prenais regulierement de ses nouvelles, et je voyais bien que j'avais fait le bon choix. Malheureusement apres quelques mois il s'est sauvé de sa nouvelle maison et on ne l'a plus jamais retrouvé :pleure:... Je m'en veux encore aujourdhui, est ce que c'etait ma faute si il n'a jamais pu s'apaiser? 
Apres cet épisode , j'ai mis 7 ans a reprendre un autre chat , Good Boy, car j'avais peur de retomber sur un chaton ingerable....et de plus je ne voulais pas en prendre un alors que je vivais en studio.
Revenir en haut Aller en bas
*elodie*
Membre Coon actif
Membre Coon actif


Féminin Messages : 273
Réputation : 12
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Jeu 13 Juin 2013 - 21:18

Je suis désolée pour toi lili ainsi que pour ce petit chaton :sad:
Je ne sais pas si ce petit avait un Hs-Ha, je ne suis pas véto et j'ai passé plus d'une heure avec celle qui a diagnostiqué Gryffon pour que je lui dise quel est son environnement et comment il se comporte. Ce qui est sûr c'est qu'il avait un trouble du comportement ! No

Ce petit chaton avait 2 mois quand tu l'as acheté en animalerie, à quel âge a-t-il était séparé de sa mère ??! La vente de chiot et chaton devrait être interdite en animalerie
Il n'avait pas été suffisamment longtemps avec sa maman pour qu'elle lui apprenne à se poser, à gérer ses émotions, bref à mûrir...franchement ça m'énerve. J'espère qu'on arrivera enfin à faire changer la loi, qu'on arrête de prendre les animaux pour des meubles !

Je ne pense pas que se soit de ta faute. Tu t'es remise en question pour le bonheur de ce chaton et cela t'as marqué, sinon tu n'aurai pas mis 7 ans avant de franchir à nouveau le pas. 
Je suis triste pour lui, on ne peut qu’espérer qu'il ai trouver une autre famille et que c'est pour ça qu'il n'est pas revenu...
Cette histoire, ton histoire, il faut que tu l'a dise à tes ami(e)s, à ta famille, qu'ils comprennent aussi de ton erreur, il ne faut pas acheter en animalerie.

Ton Good Boy est calme comme chat ? J'espère qu'il te comble I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le syndrome Hs-Ha chez le chat.   Aujourd'hui à 22:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Le syndrome Hs-Ha chez le chat.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Amis Les Coons :: Cooncooning :: Comportement-
Sauter vers: